Photo reportage – Un coin de Tibet à Delhi

Au nord-est de la capitale indienne, plus de 6 000 réfugiés tibétains ont élu domicile. Le quartier de Majnu ka Tila se distingue du reste de la ville par le calme de ses petites ruelles. A l’extérieur, les darchok (petits drapeaux de prières colorés) flottent au-dessus des maisons. Sur un des murs d’enceinte, le Dalaï-Lama sourit aux passants. Dès qu’on entre, l’ambiance change. C’est un quartier uniquement piéton. On y croise des moines en baskets, au téléphone ou devant des jeux vidéos, des jeunes gens habillés à l’occidental et des jeunes filles maquillées. Des portraits du Dalaï-Lama et des auto-collants « Free Tibet » (Tibet libre) ornent chaque boutique. Le soir venu, les voyageurs en partance pour Dharamsala se rassemblent à l’extérieur du quartier où les attendent des bus: ce sont des moines, des Tibétains et quelques Occidentaux. Une promenade à Majnu ka Tila, c’est un moment de quiétude au milieu du bruit et de la foule de Delhi.  

Le portrait du Dalaï-Lama sur la façade extérieure du mur d'enceinte. Au passage, les femmes le saluent. (Bénédicte ROBIN)

  

Le vent permet de disperser les prières inscrites sur les darchok. (Bénédicte ROBIN)

La place principale de Majnu ka Tila, à l'entrée du quartier. (Bénédicte ROBIN)

Des moines discutent devant une échoppe. (Bénédicte ROBIN)

Des photos du Daläi-Lama en vente au milieu d'autres articles. (Bénédicte ROBIN)

Dans une ruelle, une mère et son fils. (Bénédicte ROBIN)

Un moine tibétain... en baskets. (Bénédicte ROBIN)

Un café dans la galerie commerçante. Entre Dalaï-Lama et films américains... (Bénédicte ROBIN)

Des jeunes Tibétains prennent un verre devant le clip de Lady Gaga sur grand écran. (Bénédicte ROBIN)

En lisière du quartier, un petit parc décoré de darchok. (Bénédicte ROBIN)

Dans le parc, un vieil homme lit le journal. (Johanne BURGELL)

Juste à côté du parc, la poubelle du quartier tibétain... (Bénédicte ROBIN)

Autour du quartier, des maisons de fortune au bord de la rivière Yamuna. (Bénédicte ROBIN)

A l'arrière du quartier, entre potagers et habitations rudimentaires. (Johanne BURGELL)

Le départ pour Dharamsala. (Bénédicte ROBIN)

Bénédicte ROBIN et Johanne BURGELL.

About admin