Contestation : matière obligatoire pour les étudiants de JNU

Opposante et frondeuse, la prestigieuse Jawaharlal Nehru University est le berceau de multiples courants politiques.  Pour les étudiants, et en particulier ceux de l’extrême-gauche, toute révolution part de ce campus unique en Inde…

Tous les partis s'affichent à JNU. (Jean-Charles GUICHARD)

« Ce qui se passe à JNU aujourd’hui, se passera en Inde demain ». Radhika, doctorante en sciences politiques est catégorique : l’université Jawaharlal Nehru n’est pas un campus comme les autres. Dans les moindres recoins de la prestigieuse université de Delhi, la politique s’impose comme une évidence et donne naissance aux futurs partis du pays. « Du jour où vous rentrez ici, vous devez prendre position sur tous les sujets », affirme l’étudiante, également secrétaire adjointe de l’AISA, le syndicat étudiant proche du Parti communiste de l’Inde – Marxiste léniniste (CPI-ML). Et cela se voit.

Une balade dans le parc et ce sont des dizaines d’affiches, posters, dessins, caricatures qui s’offrent aux yeux des élèves. Une fac de lettres « à la française » ne ferait pas mieux. Au menu : manifestes marxistes qui s’opposent aux manifestes anti-gauche, tracts progressistes contre tracts conservateurs. Et ce petit monde se respecte.

Pas question d’arracher une affiche pour apposer la sienne : « Même si mon voisin est de l’ABVP (la section étudiante du BJP, le parti nationaliste hindou classé à l’extrême-droite), je respecte ses choix, mais je les trouve quand même abominables » admet Arvind, militant communiste qui vient de terminer ses études de commerce.

A JNU, une loi anti tabac n’est pas appliquée depuis… trois ans

Fidèle à sa réputation de trouble-fête, la JNU n’en fait qu’à sa tête. Comme pour ces lois qui ne s’appliquent tout bonnement pas sur le campus. Ou tardivement. « Le gouvernement a fait passer une loi anti-tabac, il y a trois ans, qui empêche toute vente de cigarette sur un campus. A JNU, on peut toujours le faire sans être inquiété »,  explique Marc, étudiant français en échange.

Pas étonnant que le slogan de la fac, « Etudier et lutter » ait traversé les décennies. Pas étonnant non plus que le cœur de la contestation se niche dans une opposition historique au Parti du Congrès, mouvement de centre-gauche rarement détrôné depuis l’indépendance de 1947. L’extrême-gauche, ici, a trouvé son nid. Un cocon façon « Sorbonne 1968 » pour les Marxistes léninistes qui rêvent d’une révolution « à la française », comme le pense Om, étudiant féru d’Histoire. «La France n’a pas fait seulement sa Révolution, elle a donné l’exemple au monde entier. Nous aussi, voulons changer les choses dans la société indienne. » Mais pacifiquement.

Contrairement aux Maoïstes, qui ont pris les armes dans les campagnes négligées par le gouvernement, « les batailles, à JNU, se font dans la tête, confie Radhika. Ce sont les idées qui doivent primer ; nous raisonnons ici de manière logique et pragmatique. La violence ne résout rien ». Objectifs : améliorer le sort des femmes, faire de l’environnement une priorité, briser l’hégémonie américaine, éradiquer le communautarisme et donner une chance à chacun…

Même la Cour suprême veut remettre de l’ordre

Un épiphénomène rouge qui tranche avec le campus de « Delhi University », la fac concurrente, réputée plus proche des idées de centre-droit. Mais ces contestations en pagaille ne plaisent pas à tout le monde. Unique en Inde, JNU a laissé, pendant trente ans,  ses étudiants élire leurs représentants au Conseil universitaire.

Une tradition anéantie par la Cour Suprême qui a interdit la tenue de ces élections depuis octobre 2008. Raisons officielles : trop de violences, des suspicions de corruption et de détournement de fonds. Drastique décision pour saborder aussi toutes velléités syndicales.Pétitions, manifestations, appels au gouvernement… rien n’y fait. Les urnes restent vides. Un comble pour les futurs penseurs des courants politiques de la plus grande démocratie au monde.

Gaël GIORDANA

__________________________________________________________________________________________

Diaporama des murs de JNU

Jean-Charles GUICHARD

About admin